Bouygues Telecom affiche des résultats solides pour le T2 2020 et a su démontrer sa capacité à maintenir la qualité et la fiabilité de ses réseaux dans un contexte de forte augmentation des usages pendant le confinement.

Dès le 11 mai, date du déconfinement en France, Bouygues Telecom a été le premier opérateur à rouvrir ses boutiques dans le respect strict des règles sanitaires. Depuis, l’opérateur a vu son niveau de souscriptions plus élevé qu’avant la crise, permettant ainsi d’afficher une bonne performance commerciale au premier semestre de l’année.

Sur le mobile, le nombre d’abonnés (hors MtoM) a atteint 11,8 millions fin juin 2020, en hausse de 274 000 depuis fin 2019 (dont 161 000 au deuxième trimestre 2020). Bouygues Telecom explique que pendant le premier semestre 2020, la part du segment Premium s’est maintenue par rapport à celle du segment SIM Only/Web Only et les boutiques ont vu le retour des clients avec un fort taux de transformation en actes d’achat.

Sur le fixe, Bouygues Telecom comptabilise 4 millions de clients dont 1,2 million en FTTH. Durant le deuxième trimestre de l’année, l’opérateur a recruté 93 000 nouveaux clients FTTH (210 000 depuis fin 2019). Le taux de pénétration FTTH s’élève désormais à 30 % à fin juin 2020 contre 20 % un an auparavant, permettant ainsi à Bouygues Telecom de rattraper son retard sur ses concurrents.

Le chiffre d’affaires de Bouygues Telecom au premier semestre 2020 s’établit à 3,042 milliards d’euros (+4% sur un an), avec un impact estimé de la crise sanitaire de -70 millions d’euros. Sur le second trimestre le chiffre d’affaires est en croissance de 6% sur un an. Bouygues Telecom est ainsi l’opérateur ayant affiché de manière quasi-ininterrompue la croissance trimestrielle la plus forte du marché français depuis mi-2017.

Cette performance est portée notamment par la hausse du chiffre d’affaires Services pour le 20ème trimestre consécutif (+8% au premier semestre). Ce dernier s’établit à 2,404 milliards d’euros à fin juin 2020. Il bénéficie de la croissance de la base clients Mobile et Fixe et des ABPU (l’ABPU Mobile retraité de l’impact roaming augmente de 0,3€ sur un an à 19,7€ par client par mois tandis que l’ABPU Fixe est en hausse de 1,3€ sur un an à 27,2€ par client par mois). La baisse de 7 % du chiffre d’affaires Autres au premier semestre 2020 comparé au premier semestre 2019 s’explique essentiellement par les moindres ventes de terminaux en raison de la fermeture des boutiques pendant le confinement.

L’EBITDA (Indicateur des résultats économiques créé aux USA (Chiffre d’affaires – Achats – Charges externes – Charges de personnel)) après Loyer atteint 711 millions d’euros au premier semestre 2020, soit une hausse de de 58 millions d’euros (+9 %) par rapport au premier semestre 2019. Bouygues Telecom précise que ces chiffres intègrent 20 millions d’euros de coûts non récurrents liés au repositionnement de la marque et aux campagnes de publicité au titre du premier trimestre 2020 auxquels s’ajoutent environ 20 millions d’euros de coûts liés à la Covid-19 au titre du premier semestre 2020. La marge d’EBITDA après Loyer s’établit à 29,6 %, en amélioration de 0,3 point par rapport au premier semestre 2019.

Le résultat opérationnel courant ressort à 253 millions d’euros pour le semestre, en hausse de 23 millions d’euros sur un an. Il intègre 17 millions d’euros de plus-value de cession des prises FTTH en Zone Moyennement Dense à la SDAIF (co-entreprise détenue avec Vauban Infrastructure Partners dans le cadre du projet Astérix). 

Les investissements bruts d’exploitation ressortent à 581 millions sur le semestre, en hausse de 51 millions d’euros sur un an. Sur la même période, les cessions atteignent 194 millions d’euros, dont une très large part est liée au projet Astérix pour 185 millions d’euros.

Dans son communiqué, l’opérateur rappelle que le 26 juin 2020 un protocole d’exclusivité a été signé avec Euro-Information, société du groupe Crédit Mutuel, en vue d’acquérir 100 % du capital de sa filiale Euro-Information Telecom (EIT), 1er opérateur MVNO de France regroupant Crédit Mutuel Mobile, CIC Mobile, NRJ Mobile, Auchan Telecom et Cdiscount Mobile.

A terme, sur la base de son scénario central, Bouygues Telecom attend de cette acquisition une contribution annuelle supérieure à 200 millions d’euros en EBITDA après Loyer et à 100 millions d’euros en cash-flow Libre. L’opération devrait être finalisée d’ici la fin d’année 2020 sous réserve de l’obtention des autorisations administratives nécessaires, notamment auprès de l’Autorité française de la Concurrence, et de la consultation des instances représentatives du personnel.

Enfin, Bouygues Telecom annonce avoir finalisé le « closing » de ses projets Saint-Malo et Astérix

L’ensemble des résultats au second trimestre 2020 du groupe Bouygues sont à consulter ICI.

Pour signaler une erreur dans l’article, surlignez le passage en question et pressez les touches Ctrl+Entrée de votre clavier.