Après Netflix, Amazon et Youtube réduisent à leur tour le débit vidéo. Les différentes plateformes de streaming vidéo répondent donc à l’appel lancé par le commissaire européen au marché intérieur et au numérique, Thierry Breton.

Suite aux dernières mesures de confinement mises en place dans plusieurs pays européens, les réseaux des opérateurs sont fortement sollicités. Même si jusqu’ici aucun incident majeur n’a été relevé et que les opérateurs assurent que les réseaux tiennent la charge, le commissaire européen au marché intérieur et au numérique a demandé aux plateformes de streaming à mettre en place des mesures pour réduire leur trafic data.

Netflix a alors rapidement réagi et annoncé il y a quelques jours réduire d’environ 25% sa bande passante en Europe pendant 30 jours. La qualité perçue par les consommateurs sera en revanche peu dégradée puisque seul le « bitrate » est diminué. Ainsi la qualité vidéo perçue serait assez peu dégradée puisque vous continuerez à recevoir en Full HD ou en 4K mais avec le niveau de compression maximal que tolère la norme vidéo.

Selon l’agence Reuters, Amazon avec son service Prime Video et Google avec Youtube prennent eux aussi des mesures pour réduire l’encombrement des réseaux des opérateurs. 

Du côté d’Amazon, la stratégie semble similaire à celle de Netflix. Un porte parole a déclaré « Prime Video travaille avec les autorités locales et les fournisseurs d’accès à Internet là où c’est nécessaire pour aider à atténuer toute congestion du réseau, y compris en Europe où nous avons déjà commencé à réduire le bitrate du streaming tout en maintenant une expérience de streaming de qualité pour nos clients ». 

Du côté de Youtube, une autre stratégie est adoptée : la qualité des vidéos ne sera pas diminuée mais la résolution proposée par défaut sera de la SD (480p) et non pas la plus haute que peut supporter la connexion comme ça l’est habituellement. Il sera donc toujours possible de changer manuellement la résolution pour avoir du Full HD ou de la 4K. Le déploiement de cette modification se fait progressivement.

Selon le site 9to5Mac, Apple aurait également pris la décision de réduire la qualité des flux pour son service de streaming. Il n’y a pas encore eu de communication officielle mais plusieurs utilisateurs ont constaté une dégradation assez importante de l’image sur Apple TV+.

Enfin, en raison de la situation actuelle, Disney+ a annoncé sur Twitter un report de son lancement jusqu’au mardi 7 avril 2020 « à la demande du Gouvernement français ».

Hélène Etzi, Présidente de « The Walt Disney Company France » a expliqué que « en prévision d’une forte demande pour Disney+, nous mettons en place de manière proactive des mesures pour réduire l’utilisation globale de la bande passante d’au moins 25% dans les pays lançant Disney+ le 24 mars ». « Dans les prochains jours, nous surveillerons le trafic Internet et travaillerons en étroite collaboration avec les fournisseurs d’accès pour, si nécessaire, réduire davantage les débits et nous assurer qu’ils ne sont pas surchargés par la demande des utilisateurs. »

Pour signaler une erreur dans l’article, surlignez le passage en question et pressez les touches Ctrl+Entrée de votre clavier.