Bouygues Telecom et Cellnex partenaires sur la 5G.  Ces derniers viennent d’annoncer le renforcement de leur collaboration : Cellnex va construire et exploiter 88 sites stratégiques pour la 5G permettant à Bouygues Telecom de répondre à l’augmentation de trafic que va générer la future génération de réseau mobile.

En effet, la 5G devrait proposer des connexions avec une latence très faible et des débits allant jusqu’à plusieurs gigabits par seconde. D’ici quelques années, les besoins en connectivité devraient donc encore fortement augmenter. Cellnex, principal opérateur d’infrastructures de télécommunications sans fil en Europe va donc déployer pour le compte de Bouygues Telecom, 88 « centres stratégiques » en zones très denses, afin de de mieux gérer le trafic que va générer la future génération de réseau mobile.

Ce nouveau partenariat va permettre à l’opérateur français, en échange d’un loyer, d’installer dans ces centres stratégiques ses propres équipements. Cellnex sera alors en charge de chercher les terrains, d’assurer la sécurité et la maintenance de sites, ou encore de mettre en place l’arrivée de l’énergie…etc. Même si aucune négociation n’a encore eu lieue, d’autres opérateurs ou industriels pourront également profiter de ces centres (30% de la capacité).

Pour Cellnex, ces 88 sites représentent un investissement total de 250 millions d’euros sur 5 ans mais il espère en générer environ 19 millions d’euros d’EBITDA supplémentaires d’ici à la fin 2021. Rappelons également que depuis 2016, l’opérateur espagnol a racheté à Bouygues Telecom plus de 4 000 sites cellulairesD’ici 2022, il prévoit d’arriver au nombre de 5 000 d’ici 2022. Cellnex, leader dans son domaine en Europe veut donc davantage investir en France. Patrick Duprat, directeur général Cellnex France a ajouté que la France est « en tête de nos priorités. Nous avons réalisé en France la plus forte croissance en 2018, et nous allons renouveler l’essai en 2019 ».

Ces différents rachats et partenariats montrent un changement progressif, pour les opérateurs, dans leur façon de gérer leurs infrastructures. Dans un secteur des télécoms très concurrentiel et qui demande des investissements très importants, les opérateurs ont besoin de dégager du cash et de faire baisser les coûts soit en cédant une partie de leurs infrastructures (et en les louant) ou en co-investissant avec d’autres entreprises.

Suite à l’annonce de ce partenariat, le directeur financier de Bouygues Telecom a déclaré « Nous sommes très pragmatiques en termes d’investissement. Tous les hôtels ne sont pas propriétaires de leurs murs et cela ne les empêche pas d’investir à l’intérieur pour autant. De cette façon, nous restons présents sur la partie télécoms et l’on s’appuie sur un spécialiste pour la partie passive des infrastructures« .

Pour signaler une erreur dans l’article, surlignez le passage en question et pressez les touches Ctrl+Entrée de votre clavier.