Bouygues Telecom annonce retirer 3 000 antennes Huawei d’ici 2028 suite à une demande du Gouvernement, selon l’agence Reuters rapportant les mots du Directeur général adjoint du groupe Bouygues, Olivier Roussat.

Fin 2019, le gouvernement a promulgué la loi dite « anti-Huawei » faisant suite aux suspicions d’espionnage de la part de la Chine via les équipements du constructeur. Ainsi, les opérateurs français doivent demander l’autorisation de l’ANSSI (Agence nationale de la sécurité des systèmes d’information) avant de déployer un nouvel équipement ou logiciel sur le territoire. 

Au mois de juillet 2020, l’ANSSI avait alors expliqué que des autorisations seraient accordées aux opérateurs pour utiliser des équipements 5G de Huawei mais avec certaines limites. 

Le Gouvernement semble vouloir véritablement restreindre la présence du constructeur chinois sur le territoire puisque lors d’une conférence téléphonique le Directeur général adjoint du groupe Bouygues, Olivier Roussat, a déclaré qu’il avait été demandé à l’opérateur de procéder au retrait de 3 000 antennes Huawei situées en zones denses d’ici 2028. Pour Bouygues Telecom qui comptabilise 21 500 antennes sur le territoire, ce retrait aura un impact financier limité vu la période de huit ans laissée par le Gouvernement. Des négociations seraient cependant en cours avec le Gouvernement pour obtenir une compensation financière. 

Dans le détail, Bouygues Telecom pourra continuer d’utiliser des antennes Huawei pour la 5G dans quatre villes (non citées) jusqu’en 2023, jusqu’en 2025 dans neuf autres et jusqu’en 2028 pour le reste des zones très denses. Pour les autres zones du territoire qui ne sont pas densément peuplées « à priori l’Etat français n’a pas de contre-indication dans l’usage des équipements Huawei » pour la 5G, a précisé Olivier Roussat.

L’opérateur a également interdiction d’installer des équipements Huawei à Strasbourg, Brest, Toulouse et Rennes, des villes où se trouvent des installations stratégiques. À noter que Bouygues Telecom n’utilisait déjà pas d’antennes Huawei dans la capitale. 

Source : Reuters/Capital

Pour signaler une erreur dans l’article, surlignez le passage en question et pressez les touches Ctrl+Entrée de votre clavier.