Bilan du marché des télécoms français en 2018. L’Arcep a récemment publié son observatoire annuel faisant le bilan des dépenses et des investissements des opérateurs mais aussi des tarifs moyens sur le fixe et mobile.

Le gendarme des télécoms a donc fait le bilan du marché des télécoms français en 2018 :

Un record annuel pour les investissements

Le bilan de l’Arcep montre d’abord que 2018 a été une année record en terme d’investissements. Au total, les opérateurs ont dépensé 9,8 milliards d’euros ((hors fréquences) , soit 200 millions d’euros supplémentaires par rapport à 2017. Cette progression des investissements provient en totalité du fixe (+400 millions d’euros) puisque les dépenses sur le mobile ont diminué de 200 millions d’euros.

En effet, les opérateurs ont fortement investi dans la fibre (FTTH) en 2018 : 13,6 millions de locaux sont aujourd’hui éligibles (4,8 millions de foyers ont un abonnement FTTH actif), ce qui représente 7,9 millions d’accès supplémentaires déployés en trois ans (+3,2 millions de nouveaux logements raccordables en 2018). En quatre ans, le montant des investissements a augmenté de 40% en France.

Cette hausse des investissements s’accompagne d’une légère baisse des revenus des opérateurs (-1,0%), qui s’élèvent à 35,6 milliards d’euros. Cependant, le marché du mobile affiche une progression des revenus, une première depuis 8 ans. C’est le marché du fixe et des services à valeur ajoutée qui provoque le recul.

Le gendarme des télécoms invite les opérateurs à maintenir leur dynamique d’investissement puisque le déploiement de la fibre mais aussi prochainement de la 5G vont nécessiter une constance dans l’effort. Ces nouveaux réseaux très haut débit pourront être un nouveau relais de croissance pour ces derniers.

Des usages croissants et des prix en baisse

Durant l’année 2018, le nombre de cartes SIM (hors MtoM) a progressé de 1% pour arriver au nombre de 75,6 millions, dont 71% sont des forfaits libres d’engagement. La France comptabilise 47,7 millions de clients actifs sur les réseaux 4G, soit une hausse de 6,1 millions. En moyenne, les clients 4G ont consommé 6,7 Go de data par mois. Le réseau mobile a enregistré une consommation totale en data de 3,6 exaoctets en 2018, soit une multiplication par trois du trafic en sept ans. Avec la fin des frais de roaming en Europe, la consommation de données à l’étranger a doublé et le nombre de SMS envoyés a progressé de 20%.

Le nombre de SMS envoyés en France a cependant diminué (199 par mois, -20 SMS en un an) tandis que la consommation vocale mobile a progressé (171 milliards de minutes en 2018, +3,7% en un an).

Aujourd’hui, la dépense moyenne pour un forfait mobile est  de 15,7€ (HT)/mois, soit 30 centimes de moins qu’en 2017. L’année 2018 est une année record en terme de migration de clients : 8,2 millions de clients (500 000 de plus qu’en 2017) ont changé d’opérateur sans changer de numéro de téléphone.

Sur le fixe, pour un accès à internet en haut ou très haut débit avec téléphone fixe et TV (selon les cas), un client dépense en moyenne 33,3€ (HT)/mois, soit 80 centimes de moins par rapport à 2017.

Pour signaler une erreur dans l’article, surlignez le passage en question et pressez les touches Ctrl+Entrée de votre clavier.