Cette semaine nous abordons dans les brèves du sport business et des médias : Les différents championnats de football viennent de recommencer ou vont bientôt reprendre.

 

L’occasion de faire un point sur les droits tv des grands championnats européens et d’autres plus éloignés ou plus petits. Et de faire un point plus précis sur l’évolution des droits tv anglais.

Première partie : quelques chiffres

Comparatif européen et (un peu) mondial
Et un comparatif avec d’autres pays. L’Allemagne devrait passer le cap du milliard d’euros lors de son prochain contrat. Pour la France, cela ne bougera plus avant 2020. A noter que les droits internationaux de la premier League sont plus importants que le total des droits français et que ce dernier va voir sses rivaux dépaser allégrement le milliard d’euros. Pour l’Allemagne il faudra le prochain renouvellement dans quelques mois, pour la Ligue 1 dans quelques années…

Il manque notamment le championnat ukrainien et le mexicain et ceux d’Europe du Nord (Suède et Danemark). Ce dernier n’a pas de droits collectifs, comme celui du Bresil et du Portugal dont les montants sont des estimations.

Les montants sont en millions d’€ et exprimés par saison.

Evolution des droits tv anglais
Saison 2015 à 2016. Les droits nationaux sont de 1,5 milliard, les droits internationaux de 1,050 milliard. Total 2,550 milliards. Pour les saisons 2016-17 à 2018-19, les droits nationaux sont de 2,5 milliards, les droits internationaux sont estimés à 1,363 milliard. Total : 3,863 milliards.

Un récapitulatif (les montants sont en £) de l’historique des droits tv nationaux et internationaux de la Premier League (swissramble, 02/2015)

Pour signaler une erreur dans l’article, surlignez le passage en question et pressez les touches Ctrl+Entrée de votre clavier.