Europe
 
France 
Après le rachat de SFR et Virgin Mobile par Altice/Numéricable, le rachat de Bouygues Telecom par Numericable continue d’alimenter les gazettes. 
Tout d’abord, c’est Exane-BNP-Paribas (Les Echos, 21/04) qui a publié une note réaffirmant que le rachat se fera « plutôt tôt que tard ». Via un rééquilibrage, l’estimation donne une part de marché supplémentaire de 5% pour FreeMobile. La vente est toujours estimée à 8 milliards, mais si Bouygues tarde, il y aura forcément une perte de valeur. Lors de l’assemblée générales des actionnaires du 23/04, Martin Bouygues a répondu : "La question de la vente de Bouygues Telecom ne se pose pas (…) J'ai une préférence, c'est le stand alone". A ce jour, il écarte donc une nouvelle fois tout rapprochement avec un autre opérateur (Le Figaro, 23/04).
 
Allemagne
Août 2013 : E-Plus propriété de KPN est vendu à O2 propriété de Telefonica Deutschland. Avec ce regroupement et le passage de 4 à 3 opérateurs mobiles, le nouvel opérateur devient numéro 2 devant Vodafone, Deutsche Telekom reste lui numéro 1. 
 
Espagne
Mars 2014, rachat du cablo-opérateur ONO par Vodafone et rachat de Jazztel par Orange en octobre 2014. Passage de 4 à trois opérateurs mobiles. 
 
Portugal
Novembre 2014, rachat de Portugal Telecom par Altice – propriétaire du nouvel SFR – En échange Altice devra céder deux filiales portugaises : Cabovisao et ONI, la première proposant des offres de télévision payante, d'internet et de téléphonie fixe aux ménages, la deuxième des services aux entreprises.
 
Grande Bretagne
Décembre 2014, rachat de EE par British Telecom. Janvier 2015, le conglomérat hongkongais Hutchison Wampoa rachète 02 propriété de Telefonica. Passage de 4 à 3 opérateurs mobiles. Juin 2013, dans la télévision payante, Liberty Global (Etats-Unis), déjà présent en Allemagne, a racheté Virgin Media en Grande-Bretagne.
 
Irlande
Juin 2013, le conglomérat hongkongais Hutchison rachète 02 Irlande, filiale de Telefonica. Passage de 4 à 3 opérateurs mobiles. 
 
Belgique
Avril 2015, pour 1,32 milliard d’euro, KPN vend sa filiale belge Base à Telenet filiale du câblo-opérateur Liberty Global. L’opérateur néerlandais KPN cède ainsi sa dernière implantation à l’étranger.
En acquérant le numéro trois des télécoms belges, Telenet va faire passer sa part de marché à 29,7 % pour talonner Mobistar (propriété d’Orange), deuxième acteur belge derrière le leader Proximus (Belgacom, 40,8 % du marché).
 
Autriche
Fin 2012, passage de 4 à 3 opérateurs mobiles en Autriche avec la vente d’Orange Autriche au conglomérat hongkongais Hutchison.

Pour signaler une erreur dans l’article, surlignez le passage en question et pressez les touches Ctrl+Entrée de votre clavier.