abeaadebbafebda

 

Aux termes de l'autorisation qui lui a été attribuée par l'ARCEP le 12 janvier 2010, l'opérateur Free Mobile était tenu d'atteindre, par son réseau 3G, une couverture d'au moins 75 % de la population métropolitaine le 12 janvier 2015. Cette obligation s'entend à l'extérieur des bâtiments et hors itinérance avec le réseau d'un autre opérateur mobile.
 
Cette obligation a été vérifiée par la même méthode que celle appliquée à tous les opérateurs mobiles depuis les années 2000. La couverture du réseau 3G de Free Mobile a été notamment vérifiée au travers d'une campagne de mesures qui s'est déroulée entre le 29 janvier et le 2 mars 2015. Plus de 40 000 mesures ont été effectuées avec des terminaux dont l'accès aux réseaux 2G et 4G ainsi qu'au réseau 3G d'autres opérateurs étaient désactivés.
 
Il ressort des vérifications effectuées que Free Mobile a respecté son obligation.
 
La prochaine obligation de déploiement 3G de Free Mobile est fixée au 12 janvier 2018, date à laquelle l'opérateur devra couvrir au moins 90% de la population.
 
Pour rappel : Bouygues Télécom semble contester la méthode de calcul de l'ARCEP et a déposé un recours devant le conseil d'état, nous saurons si celui-ci est recevable ou non d'ici la fin de l'année, la guerre des tranchées entre opérateurs que ce soit réglementaire ou commerciale est très loin de s'apaiser.
 
Source : ARCEP

Pour signaler une erreur dans l’article, surlignez le passage en question et pressez les touches Ctrl+Entrée de votre clavier.