abeaadebbafebda

 
 
Outemer Telecom 
Numericable fait marche arrière (La Tribune, 02/02) ! Numéricable revient sur les augmentations de tarifs de sa filiale Outremer Telecom. Celle-ci étant en vente dans le cadre du rachat de SFR, l’Autorité De La Concurrence soupçonnait Numericable de vouloir faire résilier ses clients pour les voir partir vers la filiale de SFR Réunion. 
 
Dans le cadre du rachat de SFR, Numericable s'est engagé à céder les activités mobiles d'Outremer Telecom, à la Réunion et à Mayotte, car trop puissant (66% de part de marché à la Réunion, 90% à Mayotte). L’ADLC avait ouvert une enquête contre Numéricable (La Tribune, 22/01). L’Autorité De La Concurrence supervise la vente d’Outremer Telecom, qui devrait être finalisée d’ici fin février. 
 
Ouf, le rachat a failli ne pas se faire… 
 
Orange
En grande forme (trop ?) Stéphane Richard lors d’une interview Grand Jury RTL-LCI-Le Figaro (La Tribune, 02/02). Pour lui, le marché français du mobile a un opérateur de trop, car l’introduction de Free Mobile a été une erreur. Même si il a reconnu que l’entente sur les prix avant l’arrivée de Free était également une erreur. 
 
Donc, il devrait y avoir à terme une consolidation car en regard des investissements à réaliser les prix doivent cesser de baisser, car c’est une tendance lourde en Europe. Il estime à 2 milliards la perte de marge brute sur 2014. 
Il a également plaidé pour que la fiscalité et la régulation européenne soit la même pour les opérateurs européens et les géants du net. Mais pour lui les nouvelles autorités européennes seraient un peu plus « européennes » que les précédentes. 
 
Pour Orange, il s’agit de développer les nouveaux usages (le paiement sur mobile, la santé, l’Internet des objets, le cloud, le big data…) en s’appuyant et en développant des starts-ups et sur un réseau de qualité, Ce qui permettra de monétiser ces services et de reconstituer les marges de l’entreprise et d’avoir un secteur des télécoms fort et à la hauteur des enjeux. 
 
Emballé, c’est pesé et les messages sont nets. Mais (un peu) cachotier, Stéphane Richard n’a rien dit sur l’avenir de l’accord d’itinérance avec Free…

Pour signaler une erreur dans l’article, surlignez le passage en question et pressez les touches Ctrl+Entrée de votre clavier.