licenciement

 

Cela représente tout de même 1347 départs volontaires au final, soit environ 15% des 9.200 employés de Bouygues Telecom.

 
Cela signe donc la fin de cette douloureuse restructuration, rendue obligatoire par la régulation du marché depuis l'arrivée de Free dans le mobile, le secteur a déjà perdu plusieurs milliers d'emplois et les départs chez Orange ne risquent pas d'améliorer la filière qui reste fortement fragilisée par des prix en forte baisse avec des investissements qui ont été maintenus voir accentués jusqu'en 2013, mais les chiffres attendus en 2014 pourraient révéler le vrai visage de cette régulation et concurrence très violente, qui certes ont bénéficié aux consommateurs.
 
Cependant la valeur des télécoms qui s'est purement et simplement envolée ne semble pas avoir eu l'effet escompté sur les autres secteurs sur cette soi-disant redistribution de plusieurs milliards et les chantiers conséquents sur la Fibre et la 4G risquent de continuer à trainer hors des zones denses.

Pour signaler une erreur dans l’article, surlignez le passage en question et pressez les touches Ctrl+Entrée de votre clavier.