freeorange

 

Pour Sébastien Soriano, cela pourrait être envisagé par une possibilité de couper par plaques régionales l'accès à l'itinérance 3G d'Orange. Cela irait dans le sens de l'avis négatif rendu par l'Autorité de la Concurrence au sujet de cet accord entre Free et Orange au sujet de la 3G, rappelons que l'institution tolère l'accord en place jusqu'en 2018 qui peut être dénoncé à partir de 2016, mais interdit qu'il soit renouvelé après 2018.

 

Le marché pourrait-il ainsi retrouver un équilibre, obligeant Free à accélerer ses investissements ? L'avenir nous le dira, mais cela devra passer par un passage à l'acte de cette déclaration du régulateur et Free devra assurer pleinement un accès satisfaisant et tenant la charge, ce qui l'obligera à densifier d'avantage les zones concernés par un éventuel arrêt, même si son réseau où tout semble indiquer avoir respecté son obligation de couverture de 75% de la population grâce un maillage très éparse de ses antennes.

Pour signaler une erreur dans l’article, surlignez le passage en question et pressez les touches Ctrl+Entrée de votre clavier.