abeaadebbafebda

 
L’année pourrait voir Bouygues Télécom complètement relégué à la quatrième place. Par son rachat, SFR va-t-il redécoller ? Le marché européen et français va-t-il continuer à se consolider ? L’ARCEP, de son coté va changer de président et lancer les enchères sur le 700Mhz. Il lui faudra organiser la sortie de Free de l’itinérance avec Orange. Enfin, assistera-t-on à un rapprochement entre l’ARCEP et le CSA ?

Opérateurs
Du coté des opérateurs, 2015, sur devrait être l’année de la sortie de nouvelles box pour Bouygues Télécom, Free, voir Orange ce qui devrait relancer la guerre commerciale.

Comme constaté en 2014, on devrait voir une montée en charge du très haut débit au dépend du haut débit. C’est clairement la tendance chez Orange et dans des volumes plus faibles chez SFR. Ce dernier étant repris en main par Numericable, il sera intéressant de voir comment celui-ci arrive à vendre son réseau haut débit et surtout comment va se réaliser la fusion des offres SFR et Numericable.

Alors que Free a quasiment dépassé Bouygues Telecom en tant que troisième opérateur, l’année 2015 devrait voir se poursuivre leur « gueguerre » commerciale : baisse des prix pour l’un contre promotions pour l’autre, alors que chacun va lancer des campagnes de communication pour le lancement de leurs nouvelles box.

Il faudra compter sur la poursuite de la consolidation en Europe : pour Orange vente d’EE en Grande Bretagne et rachat de Jazztel en Espagne ? Rachat d’Orange Suisse par Xavier Niel, Rachat de Portugal Telecom par Altice. Bouygues Telecom sera-t-il un futur consolidé ?

Les enchères sur la bande de fréquences du 700Mhz devraient voir un lourd investissement de la part des opérateurs et aussi à une partie de poker menteur. Il sera toujours question du déploiement 3G de Free, alors que l’objectif de 75% est atteint selon l’ARCEP. Prochaine étape 90% en janvier 2018. L’itinérance entre Orange et Free devrait continuer à faire parler et agiter les prétoires, alors que va se poursuivre la mutualisation d’un partie du réseau mobile entre Bouygues Telecom et SFR.

L’ARCEP
Du coté de la régulation on en connaît déjà quelques-unes. Dans une interview au quotidien Les Echos (18/12), l’ex patron de l’ARCEP a déjà défini quelques axes pour son successeur à savoir réguler les réseaux d’initiative publique dans le très haut débit et fixer les règles du code de la route du net. L’ARCEP devra également lancer les enchères sur la bande de fréquence du 700Mhz, continuer à « surveiller » Free sur son déploiement 3G et livrer ses conclusions sur les enquêtes lancées en 2014. L’itinérance entre Orange et Free devrait continuer à faire parler.

Pour signaler une erreur dans l’article, surlignez le passage en question et pressez les touches Ctrl+Entrée de votre clavier.