abeaadebbafebda

 
Virgin Mobile
 
Ce n’est pas la grande forme pour Virgin Mobile. Bfm (29/04) publie les résultats du Mvno à fin mars et le nombre de clients baisse de 20 000 (-1,2%) à 1,670 000 sur le trimestre et de 43 000 (-2,5%) sur un an. Au plus haut (juin 2012), Virgin a perdu 255 000 clients (-13,2%).
Les forfaits suivent la même pente. Une baisse de 17 000 (-1,3%) à 1,316 000 sur le trimestre et de 32 000 (-2,4%) sur l’année. Au plus haut (septembre 2012), Virgin a perdu 101 000 (-7,1%) forfaits. Les forfaits représentent 78,8% des clients, contre 78,9% à fin décembre 2013 et 78,7% à fin mars 2013. 
 
L’avenir de Virgin Mobile est toujours en pointillé. Fin mars, un article du Figaro soulignait que la direction de Virgin étudiait toutes les options possibles : "une vente, un rapprochement avec un autre opérateur virtuel ou une mise en Bourse". L'hypothèse n'est pas nouvelle : une "étude" annonçait que le rachat de Virgin Mobile par Orange aurait du sens. Virgin serait valorisé 250 millions d'euros par Oddo (La Tribune, 30/01). Et les premières rumeurs datent d'avril 2012 (La Tribune, 04/2012). Hier comme aujourd'hui, le prix du client Virgin est estimé à environ 150€…
 
Orange
 
Le quotidien Les Echos annonce qu’Orange vient de saisir l’Autorité De La Concurrence pour dénoncer l’accord de mutualisation signé entre SFR et Bouygues au mois de janvier dernier. Orange demande que l’application de cet accord soit suspendue en attendant les réponses de l’ARCEP sur cet accord et l’avis de l’ADLC concernant le rachat de SFR par Numericable. 
 
Pour Orange, le périmètre de l’accord est trop large, que l’accord rend la mutualisation irréversible et qu’il pousse vers le partage des fréquences. Orange ne voudrait pas que SFR se serve du réseau de Bouygues pour remplir ses obligations de couverture 4G à bon compte et signe un accord d’itinérance avec Free. Enfin, les 7000 antennes gagnées doivent être remises sur le marché et pas obligatoirement vendues à Free. 
 
Bouygues est-il chagriné par la démarche juridique d’Orange ? Pas si sur. Tout ce qui lui permettra d’avoir les coudées franches est plutôt une bonne nouvelle. 
 
Orange et Bouygues
 
Lors de la présentation des résultats d’Orange, le directeur financier Gervais Pellissier – le directeur financier – a indiqué que la "porte était ouverte" pour Bouygues Telecom si ce dernier souhaitait discuter d'un possible partage de réseau après l'échec de sa tentative de rachat de SFR, avec lequel il a conclu un accord de mutualisation. Cela confirme les informations publiées par le JDD (28/04) et Les Echos(24/03). 
 
SFR
 
Dans une lettre aux actionnaires de Vivendi (La Tribune, 30/04), Jean-René Fourtou revient sur le choix de vendre SFR à Numericable. Ce dernier avance que sans la concurrence entre Numericable et Bouygues, il aurait fallu introduire SFR en Bourse et cela n’aurait rapporté qu’entre 11 et 12 milliards d’euros, contre 17 milliards (dont 13,5 en cash) avec Numericable. Bouygues n’a vraiment servi qu’à faire monter le prix de vente.

Pour signaler une erreur dans l’article, surlignez le passage en question et pressez les touches Ctrl+Entrée de votre clavier.