drahi

 
Cela commence à devenir un groupe assez important, même si l’endettement est lourd. Le groupe rembourse 1,2 milliard d’intérêts par an (avant économies d’impôts), pour le seul rachat de SFR, c’est 600 millions par an. Ce qui semble à priori assez supportable, car les banques suivent. 
 
Reste à y mettre de la cohérence dans tout cela et surtout à réussir le rachat de SFR afin d'en faire (enfin ?) un opérateur dynamique. 
Question subsidiaire : Bouygues Telecom sera-t-il le prochain sur la liste ? Ou la consolidation se poursuivra-t-elle en fonctions des opportunités ici ou là ? 

Pour signaler une erreur dans l’article, surlignez le passage en question et pressez les touches Ctrl+Entrée de votre clavier.