Fin janvier, SFR et Bouygues Telecom ont signé un accord de mutualisation des réseaux mobiles, depuis SFR a été racheter par Numéricâble, aujourd’hui BFM Business revient sur le plan d’affaires confidentiel voulu par le câblo-opérateur, ce dernier, sans etre remis en cause, se révèle être relativement coûteux pour Bouygues Telecom, de l’ordre de 460 millions d’euros sur les 20 prochaines années, durée contractuelle de cet accord de mutualisation.

 

 

Selon un porte-parole de SFR, les flux financiers ne seraient pas équilibrés entre les deux entreprises, SFR apportant près de 60% des infrastructures du réseau commun, toute en conservant la propriété, quand Bouygues Telecom  a déjà revendu ses pylônes, il doit donc payer un loyer compensation à SFR.
 
“Cet accord représente pour SFR un engagement net reçu de l’ordre de 460 millions d’euros, qui porte sur l’ensemble de la durée à long terme de l’accord” selon les calculs de SFR.

Pour signaler une erreur dans l’article, surlignez le passage en question et pressez les touches Ctrl+Entrée de votre clavier.