SFRNC

 

Sur le monopole en Outre-Mer : dans le mobile, le nouvel ensemble devrait peser 70% sur l’Ile de la Réunion et 90 à Mayotte. Il va donc falloir céder un opérateur mobile du nouveau groupe. C’est Outremer Telecom qui pourrait être cédé. Il semble qu’un acquéreur potentiel a pu rencontrer les membres de l’ADLC. 
 
Concernant les autres points (régulation du cable, conflit d’intérêt avec Vivendi, marché des entreprises), "Les équipes de Numericable sont très coopératives, elles ont déjà amélioré leurs propositions et peuvent encore le faire", explique une source proche de l’Autorité (Le Monde, 08/10), les remèdes proposés par l’ADLC devraient donc être assez souples. La réponse de l’ADLC devrait intervenir à la fin du mois d’octobre.
 
D’autre part (Les Echos, 6/10) , Altice la maison mère de Numericable souhaite continuer ses emplettes en Europe et aurait dans le viseur Portugal Telecom. Portugal Telecom a dégagé en 2013 un bénéfice net en hausse de 46,6 %, à 331 millions d’euros, pour un chiffre d’affaires en recul de 5,4 %, à 2,91 milliards. Altice est déjà présent au Portugal où il a racheté en 2012 le câblo-opérateur portugais Cabovisao et en 2013 la société de télécommunications pour les entreprises ONI.
Le coût de Portugal Télécom est estimé à 7 milliards d’euros.

Pour signaler une erreur dans l’article, surlignez le passage en question et pressez les touches Ctrl+Entrée de votre clavier.