Avec la publication des résultats de Orange, de SFR et des statistiques sur les services mobiles de l’ARCEP, il est possible d’avoir une vue sur ce que représente le M2M (Machine to Machine). Sur ce second chapitre nosu abordons l’impact de l’évolution du marché M2M par rapport au marché du forfait mobile.

Pour rappel Bouygues Télécom et Free ne donnent pas de statistiques.
 
Sur ce segment, Orange est en augmentation de 202% depuis fin 2011, alors que les forfaits n’ont augmenté que de 15,2%. Sur cette période l’ARCEP mesure une augmentation de 86,9% sur le M2M et de 9,8% sur les forfaits. 
 
Pour SFR, avec l’intégration de Numericable et surtout de Completel, cela occupe 25,9% du total des forfaits soit le double d’Orange. Mais c’est en très forte progression de 4,5% sur l’ensemble des forfaits à fin 2011 et 6,6% à fin 2012 et 13% à fin juin. 
 
Alors que le marché grand public est en stagnation ou en régression, le M2M est à ce jour le seul gros relais de croissance pour les opérateurs. Stéphane Richard, le pédégé d’Orange mise gros sur les objets connectés. “Sur le milliard d’euros de diversifications que nous visons d’ici 2020, 600 millions doivent venir de ce segment.”

 

Précisions

  • – Les données (exprimées en milliers) sont compilées à partir des communiqués publiés par Orange et SFR et l’ARCEP.
  • – Au T2 2015, SFR avec 4,385 millions de cartes SIM est à 47,8% de parts de marché.
  • – La rubrique « autres » est calculée en défalquant les chiffres de SFR et Orange au total de l’ARCEP.

 

 

 

 

Comme sur le segment Grand Public, SFR est en train de perdre très rapidement des parts de marché au profit d’Orange. Malgré tout SFR est en core un très solide leader sur le marché.

Pour signaler une erreur dans l’article, surlignez le passage en question et pressez les touches Ctrl+Entrée de votre clavier.