SFRBytel

 

 

Dans un communiqué Iliad avait évoqué : "l’achat d'un portefeuille d'actifs (…) Cette opération reste subordonnée à la négociation des accords définitifs et à l’acceptation par Bouygues de l’offre d'acquisition.".
 
Suite à l’échec de ce rachat, SFR a également publié un communiqué pour préciser son offre de reprise. Il y est évoqué un accord assez important : «Ces accords sont plus larges que ceux dont Bouygues s’est prévalu en mars 2014 dans le cadre de sa tentative de rachat échouée de SFR. Altice et Numericable-SFR ont par ailleurs initié des contacts avec les autorités concernées en vue de traiter et régler toutes les problématiques en cause.». SFR prévoyait un gain de 2,5 à 3 milliards avec ces cessions d’actifs. 
Sur ce total, Free devait certainement en prendre un très grosse part. Par défaut, cela montre que Free pourra mobiliser des fonds importants pour répondre aux enchères pour les fréquences du 700MHz. 
 
Pour rappel, en mars 2014 pour lors de sa tentative de rachat de SFR, Bouygues avait proposé un accord à Free, qui prévoyait de vendre des actifs pour 1,8 milliards d’euros (JDD, 03/2015). 
 
Pour Free, c’est encore une occasion ratée d’accélérer le mouvement et de s’affranchir plus rapidement de l’itinérance 3G avec Orange. 
Un point positif toutefois ? Malgré l’animosité, (Capital, 02/03) historique qui oppose P.Drahi et X.Niel, les deux dirigeants ont su mettre de côté les enfantillages. C’est déjà pas mal. 

 

 

Pour signaler une erreur dans l’article, surlignez le passage en question et pressez les touches Ctrl+Entrée de votre clavier.