FreeArcep

 

Pour rappel :

 

Même si sur ce point la décision reviendra à l'Etat, il est du devoir du régulateur d'effectuer des recommandations et d'étudier chaque point de la mise aux enchères des fréquences 700Mhz. Faisant suite à une analyse juridique, il semble impossible de pouvoir réserver un lot de fréquence au dernier entrant, même si ce dernier à moins de fréquences que ses concurrents.

 

Free avait notamment laissé passer sa chance il y a 4ans, lors de l'attribution des fréquences 800Mhz en effectuant une offre moins disant que ses concurrents, ce dernier réfute par ailleurs ce point, ce qui n'est évidemment pas le point de vue de ses concurrents

 

Par ailleurs l'état attend de cette mise aux enchères de récupérer entre deux et trois milliards d'euros et avantager un des candidats risquerait d'affaiblir cette mise aux enchères.

 

Mais selon les Echos, l'ARCEP et le gouvernement pourraient mettre en place un scénario assurant à la fois à Free d'obtenir un lot sur la bande de fréquence 700Mhz, pour cela il serait prévu lors d'un premier tour de mettre un prix fixe à quatre lots d'une largeur de 5Mhz ainsi le risque juridique serait évité et pour le reste du spectre des enchères traditionnelles permettant à chaque participants de faire la meilleure offre afin de permettre à l'Etat de garantir une rentrée maximale d'argent lors de cette vente des lots de 10Mhz pourraient alors proposées lors du second tour.

 

Les opérateurs pourront donner leurs avis le 26 juin, sachant que le document officiel pour l'attribution sera quand à lui publié par le gouvernement courant juillet et chacun seront assez vite fixés des arbitrages finaux.

 

Source : Les Echos

Pour signaler une erreur dans l’article, surlignez le passage en question et pressez les touches Ctrl+Entrée de votre clavier.