ORS

Olivier Roussat a été interviewé sur plusieurs sujet du moment notamment l'avenir de Bouygues Télécom dans le secteur des télécom en France, découvrons en partie quelques éléments de cette interview effectué par Elsa Bembaron.

 

– Bouygues Télécom aurait-il tendance à privilégier les nouveaux clients aux détriment de ses marges?

Olivier Roussat : Si nous proposons des offres moins cher, nous avons également entamé une baisse de nos coûts, mais aussi également restructuré pour permettre dans un premier temps de stabiliser l'excédent brut, avant un retour au positif prévu en 2016

 

– Bouygues Télécom peut-il être rentable ?

Olivier Roussat : Oui de part la 4G qui augmente les usages de nos clients cela concerne plus d'un tiers de notre parc et notre stratégie ce positionne par la création de valeur de cet usage en augmentation. De même que sur le fixe, les offres compétitives nous permette de dégager aussi des marges. Cela est essentiel pour nos investissements futur et notre développement.

 

– Qu'elles sont les investissement dans la Fibre ?

Olivier Roussat : Aujourd'hui nous sommes présents sur 1.5millions de prises et notre objectif et d'atteindre 2 millions à la fin de l'année. Nous effectuons un co-investissement avec Orange sur le FTTH dont nous sommes convaincus que c'est la meilleure technologie du Trés haut débit fixe. Nous souhaitons également étendre notre partenariat, avec pour objectif 10 millions de prises avant 2020.

 

– Allez vous participer aux enchères des fréquences 700Mhz ?

Olivier Roussat : Nous y sommes intéressés pour permettre de répondre à l'explosion des usages de l'internet en mobilité. Nous avons confiance dans la capacité du régulateur pour donner un cadre sécurisant et sans condition particulière d'attribution à un des acteurs.

 

Découvrez la suite de l'interview sur le site du Figaro

 

Pour signaler une erreur dans l’article, surlignez le passage en question et pressez les touches Ctrl+Entrée de votre clavier.