bytelfree

 

Free mobile a la particularité de posséder un réseau, mais encore peu suffisant pour couvrir le territoire et pour palier à ce manque il a recours à l'itinérance sur le réseau Orange. Hors cette itinérance a un prix et Free reverse une somme conséquente à Orange pour pouvoir faire transiter les données, mais pour limiter le coût de cette facture Bouygues Télécom accuse l'opérateur de limiter l'usage particulièrement de tout ce qui est gourmand en bande passante comme la vidéo ou le téléchargement afin de décourager les plus gros consommateurs et permettre d'afficher un prix moindre qu'il ne le pourrait si cette limitation sur l'itinérance n'existait pas.

 

ZDNet avec 4GMark avait mis en évidence un problème de QoS sur l'itinérance et démontrait qu'un engorgement avait lieu, sans savoir si Free limitait volontairement la capacité pour ses abonnés sur le réseau Orange ou si c'était Orange qui limite le trafic pour les abonnés Free mobile. L'UFC QUE CHOISIR s'était aussi saisi du problème et dénoncait un flagrant manque de qualité pour les abonnés Free mobile particulièrement en itinérance.

 

Bouygues Télécom réclame 100 millions d'euros de préjudice, en attendant l'issue des audiences, nous espérons que les choses évoluent favorablement sur l'itinérance car même si l'on peut trouver quelques témoignages de clients ayant passés plusieurs mois chez Free et qui ont mis fin en rejoignant un autre opérateur, ce problème de concurrence jugée déloyale semble avoir impacté relativement l'opérateur qui voit ces chiffres de recrutement progresser trimestre après trimestre.

Pour signaler une erreur dans l’article, surlignez le passage en question et pressez les touches Ctrl+Entrée de votre clavier.