Bouygues Telecom choisit TPF Ingénierie pour ses datacenters 5G. La société marseillaise a été sélectionnée par l’opérateur pour son expertise en étude, en conception, en réalisation et en maintenance.

La société TPF Ingénierie a annoncé ce 8 novembre la signature d’un contrat-cadre pour une durée de trois ans avec Bouygues Telecom. En effet, avec l’arrivée prochaine de la 5G, l’opérateur prévoit l’installation d’une centaine de datacenters via la construction de bâtiments dédiés sur des terrains vierges ou via l’intégration de centres dans des bâtiments existants ou des solutions modulaires. Ces nouveaux sites permettront notamment de décentraliser le cœur de réseau mobile afin d’offrir des temps de connexion réduits, de l’ordre de quelques millisecondes comme le promet la 5G.

Pierre Biller, Directeur Général en charge des ressources humaines et de l’organisation de la production chez TPF Ingénierie précise « Pour Bouygues Télécom, le projet consiste, à partir de baies installées, à développer des centres de proximité et de superficies variables sur plusieurs zones du territoire, le long du parcours de la fibre. Pour une agglomération, il pourra donc y en avoir plusieurs de configurations variées. Bouygues Télécom choisit les sites urbains ou extra-urbains et nous devons étudier la faisabilité et la compatibilité avec l’intégration technique nécessaire. Notre challenge est d’une part, d’assurer une sécurité et une fiabilité maximales de fonctionnement, d’autre part, d’éviter tout type de nuisances, bruit, chaleur, sur l’environnement du site et les riverains. »

Selon le président de TPF Ingénierie, William Meynard, Bouygues Telecom a choisi la société marseillaise en raison de sa présence nationale (8 directions régionales) mais aussi pour son expérience assez riche (Calculateur Meteo France à Toulouse, Centre de surveillance de la sécurité du Ministère des Armées de Galileo à Saint-Germain-en-Laye, Centre de calculs du bâtiment N2 à Palaiseau pour l’ONERA…).

Aucun montant concernant le contrat n’a été communiqué mais l’entreprise évoque un « contrat significatif » pour son activité.

Source : Usine Digitale

Pour signaler une erreur dans l’article, surlignez le passage en question et pressez les touches Ctrl+Entrée de votre clavier.