La croissance soutenue de Bouygues Telecom au 3ème trimestre 2018, c’est l’annonce faite du groupe Bouygues ce matin. Bouygues Telecom continue ses bonnes performances avec 199000 nouveaux clients forfait mobile et 71000 sur le fixe dont la croissance est tirée par le FTTH.

Le parc Mobile est en hausse de 1,4 million de clients sur les neuf premiers mois de 2018, dont 475 000 au troisième trimestre, pour un parc Mobile total de 15,8 millions de clients à fin septembre 2018. Le parc Forfait Mobile hors MtoM s’élève à 10,8 millions de clients avec 452 000 nouveaux clients sur les neuf premiers mois de 2018, dont 199 000 au troisième trimestre 2018.

Selon l’enquête 2018 de l’Arcep[4], Bouygues Telecom est ressorti numéro 1 en zone rurale pour les services voix, SMS et data, et numéro 2 en moyenne en France, grâce à la qualité de son réseau Mobile et de sa couverture. En zone moins dense, 87 % du réseau mutualisé est d’ores et déjà déployé à fin septembre 2018 (95 % prévu à fin 2018). En zone très dense, la densification du réseau se poursuit avec l’ajout de 2 000 sites additionnels d’ici 2022. Ainsi, à fin septembre 2018, 98 % de la population est couverte en 4G. A la fin de l’année, l’objectif est de couvrir 99% de la population.

Dans le Fixe, Bouygues Telecom a gagné 162 000 clients sur les neuf premiers mois de l’année, dont 71 000 au troisième trimestre pour un parc Fixe total de 3,6 millions de clients à fin septembre 2018. Cette croissance a été portée par le FTTH avec 201 000 nouveaux clients aux neuf premiers mois de 2018, dont 76 000 clients au troisième trimestre 2018. Au 30 septembre 2018, le parc de clients FTTH s’élève à 467 000 clients.

Le chiffre d’affaires de Bouygues Telecom s’établit à 3 934 millions d’euros sur les neuf premiers mois de 2018, en hausse de 6,5 % sur un an. Le chiffre d’affaires Services progresse de 5 % à 3 172 millions d’euros dans un marché à forte intensité concurrentielle. Cette croissance traduit notamment l’impact positif du lancement de nouvelles gammes d’offres Fixe et Mobile au deuxième trimestre 2018.

L’EBITDA s’élève à 931 millions d’euros, en augmentation de 15 % par rapport aux neuf premiers mois de 2017. La marge d’EBITDA est de 29,4 %, en hausse de 2,7 points sur un an. Hors impact de l’annulation des charges à payer liées aux fréquences 1800 MHz, la marge d’EBITDA ressort en hausse de 2,1 points sur un an.

Le résultat opérationnel courant s’établit à 314 millions d’euros sur les neuf premiers mois de l’année, en progression de 19 % sur un an.

Le résultat opérationnel s’élève à 528 millions d’euros sur les neuf premiers mois de 2018, en amélioration de 44 % sur un an. Il intègre 120 millions de produits non courants liés à la plus-value de cession de sites à Cellnex et 110 millions d’euros liés à l’annulation de charges à payer sur les redevances des fréquences 1800 MHz au titre des exercices antérieurs à 2018.

Les investissements bruts s’élèvent à 920 millions d’euros, en ligne avec le montant d’investissements bruts prévu pour 2018 de 1,2 milliard d’euros.

Comme annoncé le 25 octobre, Bouygues Telecom Entreprises est, par ailleurs, entrée en négociations exclusives en vue d’acquérir Keyyo Communications (société cotée sur Euronext Growth Paris) conformément à sa stratégie d’augmenter sa part de marché Fixe et Mobile sur le secteur à forte croissance des PME. La finalisation de l’opération est soumise aux conditions usuelles et le règlement-livraison de l’offre publique est attendu au cours du premier semestre 2019.

[4] Source : 19ème enquête annuelle d’évaluation de la qualité de service des opérateurs mobiles métropolitains par l’ARCEP, publiée le 17/10/2018

Pour signaler une erreur dans l’article, surlignez le passage en question et pressez les touches Ctrl+Entrée de votre clavier.