Les rumeurs sur la consolidation du marché sur la possible fusion de Bouygues Telecom par orange seraient entrain de vivre les derniers jours. Le Figaro et le JDD ont publiés des éléments très proches concernant le partage de Bouygues Telecom entre les trois possibles opérateurs restant en cas de réalisation de l’opération. Si les opérateurs semblent être en phase de finalisation d’un accord, il resterait le volet avec l’Etat encore incertains, ce dernier continuerait à durcir les conditions.

Le Figaro (12/02) annonce qu’un accord est quasiment scellé entre Orange, SFR et Free pour la vente de Bouygues Telecom.

« Orange veut s’accaparer les 2 millions de clients haut de gamme, tandis que Free et SFR se partageraient les clients restants (B&You, Bbox et professionnels)« . Free « est prêt à racheter l’essentiel » des fréquences mais « est plus réservé » en ce qui concerne les réseaux, l’ensemble « est valorisé un peu plus de 2 milliards d’euros« . « Free pourrait reprendre des salariés, notamment ceux associés aux réseaux« , mais, la question est « plus ardue sur les boutiques et leurs employés« . Free « pourrait en acquérir une cinquantaine sur 550. Les autres pourraient être transférés à un acteur hors du champ des télécoms« . SFR et Free devraient débourser 4 milliards d’euros ensemble (hors fréquences).

Reste à régler « les impôts sur les plus values à payer sur les actifs cédés par Orange à Free et SFR » et le coût de démantèlement de Bouygues Telecom. Enfin Bouygues a « accepté de se contenter de 10% du capital d’Orange » et « pourrait accepter de bloquer son niveau de participation dans le cadre de sa déclaration d’intention vis-à-vis des autorités de marchés« .

Selon le JDD : « Jeudi, Orange, SFR et Free se sont mis d’accord sur le prix des actifs de Bouygues Telecom qu’ils vont se partager. Reste à savoir qui reprend quoi. Free reprendrait une large part des abonnés mobile classique et SFR les « low cost » de la marque B&You. Ils se partageraient les clients Internet. Au total, Free dépenserait entre 3 et 3,5 milliards d’euros contre 2,5 milliards d’euros pour SFR. Xavier Niel héritera aussi de l’essentiel des 550 boutiques de Bouygues Telecom et ses quelque 3.000 salariés.

Les discussions se prolongent encore ce week-end pour présenter un projet, mardi, lors des résultats 2015 d’Orange. « L’objectif est de conclure dans le week-end » assure une source. « C’est une question de jours » promet une autre. »

(Introduction par ToFoo93 et reprise des citations par Hammett) 

Pour signaler une erreur dans l’article, surlignez le passage en question et pressez les touches Ctrl+Entrée de votre clavier.