Bouygues Telecom lève 350 millions d’euros pour accélérer l’investissement sur son réseau mobile. L’opérateur a signé pour la première fois avec la Banque Européenne d’Investissement (BEI) un accord de financement.

Bouygues Telecom a en effet signé un financement de 350 millions d’euros avec la Banque Européenne d’Investissement. Ce financement lui permettra de poursuivre le déploiement de ses réseaux mobile à très haut débit sur l’ensemble du territoire, y compris dans les zones rurales, et d’atteindre les objectifs ambitieux qu’il s’est fixé dans son nouveau plan Ambition 2026. Pour rappel, l’opérateur prévoit d’investir 1,5 milliard d’euros par an et d’accélérer sa croissance afin de devenir le premier opérateur mobile alternatif en France, en offrant à ses clients la meilleure qualité de service possible.

Bouygues Telecom veut donc pour cela conforter sa position de deuxième meilleur réseau mobile en France et poursuivre le déploiement de ses réseaux 4G et 5G. L’objectif est d’atteindre 28 000 sites en 2023 et environ 35 000 en 2026 et de multiplier par 4 de la capacité de son réseau mobile d’ici 2026, assurant une meilleure connectivité au plus grand nombre de citoyens, partout sur le territoire.

Sur le fixe, Bouygues Telecom veut devenir acteur majeur de la Fibre et augmenter significativement ses parts de marché dans le fixe, mais également dans le BtoB et le Wholesale Fixe, en investissant dans son réseau. Il vise un doublement de sa couverture FTTH en passant d’environ 17 millions de prises commercialisées fin 2020 à un objectif de 35 millions fin 2026 (avec un objectif intermédiaire de 27 millions fin 2022). L’opérateur investira aussi en équipements fixe (modems, décodeurs TV, etc.) pour anticiper l’évolution des usages et la croissance de sa base de clients.

Christian Lecoq, Directeur général adjoint en charge de la Finance et des Achats de Bouygues Telecom a déclaré : “Nous sommes ravis de cet accord de financement avec la BEI. Bouygues Telecom a de grandes ambitions autour du Mobile et de la 5G pour les années à venir et veut contribuer à désenclaver les territoires en réduisant la fracture numérique. Le soutien affiché de la Banque de l’Union européenne à ce vaste projet industriel est une validation de nos choix et vient confirmer la pertinence de notre stratégie. Notre réseau Mobile 5G jouera un rôle prépondérant dans la transformation numérique des entreprises françaises et nous mettrons tout en œuvre pour continuer à leur délivrer une excellente qualité de service. Pour cela, nous investissons aujourd’hui afin d’avoir un réseau à la hauteur des enjeux de demain”.

Ambroise Fayolle, vice-Président de la BEI a ajouté : “Le soutien à l’innovation et aux infrastructures de nouvelles technologies essentielles à la transition numérique compte parmi les principales missions de la Banque de l’Union européenne. C’est pourquoi je me félicite de voir se concrétiser ce premier partenariat avec Bouygues Telecom autour de la 5G. Pour réussir, cette transition suppose que l’ensemble du territoire hexagonal puisse bénéficier d’un déploiement rapide des nouveaux réseaux mobiles de manière à renforcer leur attractivité et faciliter la vie de ceux qui y résident”.

Pour signaler une erreur dans l’article, surlignez le passage en question et pressez les touches Ctrl+Entrée de votre clavier.