Bouygues Telecom obtient un bloc de 70MHz de fréquences 3,5GHz pour la 5G. L’enchère pour l’attribution de fréquences dans la bande cœur de la 5G vient de s’achever et l’opérateur a obtenu deux blocs de 10 MHz qui viennent s’ajouter aux 50MHz déjà attribués lors de la première phase de la procédure.

L’enchère principale pour l’attribution de fréquences de la bande 3,4 ‑ 3,8 GHz s’est terminée ce 1er octobre 2020. Après 17 tours au total, le prix unitaire d’un bloc de 10 MHz a atteint 126 millions d’euros. Au mois d’avril, lors de la première phase de la procédure, les opérateurs avaient déjà déboursé chacun un montant de 350 millions d’euros pour obtenir un bloc de 50 MHz. Au total, les 310 MHz de fréquences ont donc été attribuées pour un montant de 2,786 milliards d’euros.

Bouygues Telecom a obtenu 2 blocs de 10 MHz supplémentaires lors de cette enchère et dispose ainsi d’un portefeuille de 70MHz de fréquences dans la bande 3,4 – 3,8GHz pour proposer à ses clients, particuliers et entreprises la 5G. L’opérateur aura déboursé au final un montant de 602 millions d’euros pour ces fréquences.

« Dans la continuité du succès de son réseau 4G, Bouygues Telecom réaffirme son ambition dans la 5G, technologie qui va permettre, dans un premier temps d’accompagner la croissance forte des usages, et par la suite la création de nouveaux services au bénéfice de la société et de l’industrie » explique Bouygues Telecom dans un communiqué.

C’est Orange qui remporte la quantité la plus élevée de fréquences avec un total de 90MHz. SFR arrive second avec 80MHz et Free troisième ex-aequo avec Bouygues Telecom (70MHz).

Il reste encore une dernière étape avant que l’ARCEP délivre les autorisations d’utilisation des fréquences : une enchère « de positionnement » qui sera organisée courant octobre pour déterminer la position des fréquences de chaque lauréat dans la bande 3,4 ‑ 3,8 GHz.

Pour signaler une erreur dans l’article, surlignez le passage en question et pressez les touches Ctrl+Entrée de votre clavier.