La FFT offre 2h de communication adaptée pour les sourds et malentendants. La Fédération Française des Télécoms se mobilise face à une crise sanitaire sans précédent et a décidé de doubler le nombre d’heures de communication émises à travers un centre relais téléphonique. 

En effet, pour les sourds ou malentendants, aphasiques ou sourdaveugles, les solutions d’appels téléphoniques vocaux sont assez limitées. Les mesures de confinement mises en place pour lutter contre l’épidémie de Coronavirus les isolent donc encore un peu plus que d’habitude. 

Face à cette situation les opérateurs membres de la FFT, c’est-à-dire Bouygues Telecom, Altice-SFR, Euro-Information Telecom, La Poste Mobile et Orange, ont décidé de doubler le nombre d’heures de communication qu’ils proposent à leurs clients sourds ou malentendants au travers de leur centre relais téléphonique pour la durée du confinement.

En temps normal, ils disposent d’une heure gratuite par mois de communication adaptée. Durant cette période de confinement, les clients concernés profitent donc de deux heures d’appels soit via une traduction en Langue des Signes Française (LSF), soit via un codage en Langage Parlé Complété (LPC) soit en utilisant des technologies de sous-titrage des appels. 

Cependant, la FFT inique que le service est très sollicité. Elle demande donc aux clients de réserver au maximum l’utilisation de la plateforme aux appels les plus importants afin de maintenir une bonne qualité de service.

Pour offrir ce service financé par leurs soins, les opérateurs font appel à la société Rogervoice qui gère le centre relais téléphonique. 

Pour signaler une erreur dans l’article, surlignez le passage en question et pressez les touches Ctrl+Entrée de votre clavier.