Bouygues Telecom met fin aux gobelets du technopôle et les remplace par des verres du français Duralex. Chaque année, 1,8 million de gobelets étaient jetés sur le site.

C’est donc une nouvelle étape que vient de franchir l’opérateur dans la réduction de son empreinte carbone : Bouygues Telecom a distribué à l’ensemble des collaborateurs présents sur son site principal, le technopôle, un kit de deux tasses en verre, leurs permettant de boire un café, un thé ou de l’eau aux fontaines. Ce dispositif devrait être étendu à l’ensemble de ses sites.

Les deux verres sont donc gardés par les salariés pour un usage quotidien mais d’autres verres seront disponibles en libre-service dans les cafétérias du site, l’espace Affaires ou l’espace Formation. Une fois restitués, ces derniers seront évidemment lavés pour être redistribués. 

Pour fêter cette “fin des gobelets”, Bouygues Telecom a organisé une petite animation avec notamment un chamboule-tout de gobelets. Un “conteneur” transparent était aussi installé afin de sensibiliser sur la quantité de déchets produits : dans une seule journée, plus de 10 000 gobelets étaient utilisés et directement jetés puisque ces derniers n’étaient pas recyclables en l’état. 

Ce n’est pas la seule action en faveur de l’environnement que l’opérateur met en place. Avec la Fondation Bouygues Telecom, de nombreux salariés sont déjà engagés dans différentes opérations comme des collectes de déchets le long des cours d’eau, des lacs et des océans, organisées par Surfrider Foundation Europe. En novembre 2018, Bouygues Telecom lançait en partenariat avec l’ONG l’application Ocean’s Zero afin de contribuer activement à la réduction des déchets dans les océans.

Le prochain objectif est la suppression progressive des bouteilles mais aussi tout contenant en plastique comme les bols à emporter du restaurant d’entreprise. 

Pour signaler une erreur dans l’article, surlignez le passage en question et pressez les touches Ctrl+Entrée de votre clavier.