Sequanabmg

Crédit image : Bbox-Mag

 

Si une page se tourne pour Bouygues Télécom, c'est aussi le symbole d'une renaissance. L'opérateur lors de sa construction n'avait pas imaginé le bouleversement du secteur qui allait s'imposer par une nouvelle régulation dans le secteur du mobile et finalement cette tour était devenue une ligne budgétaire trop imposante à l'opérateur qui a l'obligation de se réinventer pour faire face à cette situation sans précédent sur un marché littéralement bousculé.

 

Au final un mal pour bien, si le côté négatif de l'opération c'est traduit par deux plans successifs de départs volontaires au total excédent 2 000 salariés, l'opérateur c'est donné les moyens de mettre l'ensemble de ses collaborateurs franciliens sur un seul site qui est basé à Meudon dans des bureaux appelés le Technopole et c'est la partie positive du projet, pour la première fois l'ensemble des collaborateurs sont au sein des mêmes bureaux, ou l'on peut donc imaginer plus de fluidité et échanges entre les différents services et surtout plus de rapidités pour travailler ensemble, fini les trajets entre les deux bureaux et cette synergie pourrait être un des atouts dans la réussite du plan de transformation de Bouygues Télécom.