Il est temps pour nous de vous livrer nos impressions sans filtre, de ce qui nous a séduit et moins séduit de la Bbox Miami. Nous remercions l’opérateur de nous avoir permis pendant plusieurs mois de l’utiliser dans notre quotidien et d’avoir pu échanger avec les concepteurs. La Bbox Miami est-elle juste une nouvelle box TV de plus ou va-t-elle modifier nos usages profondément, comme le passage du mobile au smartphone ?

 

  • ► Déballage et premières impressions
  • ► Hardware/Software
  • ► Télécommande
  • ► Installation
  • ► Interface
  • Chaînes
  • Suggestions
  • Services
  • Applis
  • ► Tests :
  • Enregistreur (PVR)
  • Médiacenter
  • Gaming
  • Chromecast
  • ► Bluetooth
  • ► Conclusion

► Déballage et premières impressions

Le carton d’emballage est compact, lors de son déballage on est surpris par la taille du boîtier très compact avec 15cm de coté son gabarit change des standards du marché très volumineux.

Le design, Bouygues Télécom est resté minimaliste ne cherchant pas à en mettre plein la vue on aimera ou pas toujours est-il que le boîtier sera vite oublié sous la télévision. Hormis le bouton pour le Bluetooth et les ports pour relier votre Miami à la Télévision ou y connecter un stockage externe par USB ou SD card là aussi simplicité s’accompagne d’efficacité. Notons la présence de LED en façade servant d’indicateur dans le fonctionnement de la Bbox Miami.

La télécommande incluse est compacte et d’une simplicité remarquable, peut être trop diront certains mais l’application pour smartphone permet à la Bbox Miami de ne pas rester sur sa faim et de profiter pleinement du boitier TV.

 


► Hardware/Software

 

Le Hardware du boitier Bbox TV “Miami” :

  • System on a chip (SoC) Armada 1500 Pro intégrant un processeur quatre coeurs avec le support de Trustzone (sécurisation de la partie des flux TV).
  • Graphics processing unit (GPU) Vivante GC4000 3D support Open GL
  • Graphics processing unit (GPU) Vivante GC420 2D
  • 2 Go de RAM
  • 16 Go de mémoire interne
  • 1 lecteur de carte SD (128Go max)
  • 1 port USB
  • 1 HDMI 1.4 
  • 1 S/PDIF OUT
  • 1 port ethernet (Entrée TV)
  • 1 tuner TNT HD
  • Bluetooth
  • Wi-Fi 802.11n 2.4Ghz
  • 1 port IR (télécommande) 

Le Software de la Bbox TV “Miami” :

  • Android 4.2 (Evolution vers 5.0 Lollipop, prévue à partir du second trimestre ou troisième trimestre)

► Télécommande

La télécommande est très simple d’aspect, mais aussi très simple à l’usage, minimaliste à l’extrême trop peut-être, c’est notre avis. Nous ne sommes pas fan des télécommandes à rallonge et pléthore de bouton qui ne serve que 2 fois par an, mais nous la trouvons un peu trop en décalage avec la qualité de la Bbox Miami,

Que lui manque t’il : 

  • Une association au Bluetooth pour ne pas avoir besoin de la pointer vers le boitier. 
  • Un micro permettant de télécommander à la voix la Bbox Miami. 
  • Une “mini boule trackpad” au centre à la place du bouton “OK”. 
  • Un style plus affirmé moins “cheap”

 

Nous avons bien l’application Télécommande Bbox Miami qui vous permet cela, mais pour nous bien qu’elle soit pratique et révèle la Bbox Miami elle est complémentaire, par ailleurs on regrette aussi l’absence de la télécommande virtuelle pour les smartphones WindowsPhone. Un autre point actuellement absent, mais qui devrait prochainement arriver, est la présence du Guide dans l’application.


► Installation

La notice est imprimée à l’intérieur de la boite, vous y trouverez également un câble HDMI, un câble ethernet, la télécommande avec ses piles et l’alimentation pour la Bbox Miami.
 
Si votre Bbox (modem routeur) est proche de votre télévision le cable ethernet suffira si elle est trop éloignée, il vous faudra vous équiper d’une paire de CPL (non fournie) , mais nous vous conseillons de préférence un câble ethernet plus long.
 
Nous avons pour le test simplement relié le Modem routeur à la Bbox TV via CPL, puis avons connecté le réseau TNT avec notre câble (non fourni), ensuite nous avons relié le câble HDMI de la Bbox Miami à la télévision, nous terminons l’installation par le branchement au secteur via le câble d’alimentation et nous voilà paré à l’allumage.
 
L’un des avantages de la Bbox Miami est de permettre d’avoir un flux TV, en bas débit à 2 Mbp/s comprenant une offre dédiée de plus de 70 chaines, mais également de l’accès au portail VOD en bas débit, cela s’ajoute à la combinaison de toutes les technologies de diffusion des chaînes TV : TNT, Adaptive Streaming (OTT), IPTV Multicast. Ce basculement est transparent pour l’utilisateur la Bbox Miami gère donc le flux selon le débit disponible en basculant TNT/OTT/IPTV selon la disponibilité du débit.
La Bbox Miami s’allume vous vous laissez guider simplement, un compte Google vous sera demandé, bien que non obligatoire, il vous permet d’accéder à l’ensemble des fonctions de la Bbox Miami notamment l’accès aux applications entre autres.
 
Cette opération dure environ 5 minutes, il vous est proposé d’installer l’application de la télécommande virtuel Bbox Miami sur votre smartphone et on vous le recommande très fortement la saisie de texte et la navigation en sont encore plus simplifiées.

► Interface

Élaboré en partenariat sur le nouveau système Android TV, Bouygues Telecom a travaillé sur différentes couches de services pour la partie de l’interface TV la conception de I FEEL SMART permet une navigation d’une très grande fluidité et rapidité d’exécution. La simplicité est de mise sur l’expérience avec le direct de la TV, présent ou que vous soyez dans les menus et d’un simple clic vous vous retrouvez sur l’accueil aux travers de 4 univers disponibles :

• Chaînes

L’interface est fluide, les informations et vignettes sont affichées instantanément, la navigation est extrêmement simple, toujours guidée par la présence de texte ou d’icônes, elle se montre aussi pédagogique, cependant un lèger temps d’adaptation peut être nécessaire au vue de la richesse.

Les informations sont présentes juste comme il faut, ce qui permet de vite se repérer, par ailleurs on compte un nombre de portes d’accès assez important permettant de vite se retrouver, sans complexifier l’ensemble.

• Suggestions

Développée par la société française Spideo, il s’agit d’un moteur de recommandation. Grâce aux méta data, Spideo analyse l’ensemble des contenus pour suggérer aux téléspectateurs des programmes qui vont leur plaire.

On peut faire de nombreux filtres pour trouver le programme idéal. Il y a deux types de filtres : un filtre par type de contenu (TV en direct, TV ce soir, Replay et VOD) et un filtre par goût (vous aimerez, envie de, similaire, recherche). Dans le filtre “envie de”, on peut choisir de nombreux thèmes comme belles images, romance, s’informer, rire, suspense,… Dans le filtre “similaire à”, on obtient une suggestion de programmes qui sont similaires au programme au cours et si on zappe, le moteur de recommandations se met à jour et affiche les nouvelles suggestions.

Un service très appréciable pour les soirées ou l’on reste en panne devant le guide des programmes par exemple.

• Services

S’ajoute à la générosité de la TV de nombreux outils : bouquets payants, VOD, Replay, guides des programmes, les suggestions, les paramètres, le media center et toute la richesse des applications et du web rendues possible grâce à Android et le PlayStore de Google

• Applis

Vous y retrouverez les applications en lien direct avec la TV sont totalement intégrées au live et contextualisées suivant la chaîne regardée et sur un second clic droit les applications pré-chargées ou ajoutées par vos soins.


► Tests

• Enregistreur (PVR)

Premièrement vous devrez ajouter un stockage externe de votre choix (SD-CARD, clè USB, Disque Dur USB etc) On peut regretter l’absence d’un stockage dans le boîtier, mais il a permis de réduire la taille de la Bbox Mini et permet de gérer à votre convenance le ou les supports.
 
Une fois équipé lors d’un premier enregistrement en direct ou via le guide il vous suffira de sélectionner le support par défaut, ensuite de valider votre sélection vous pouvez régler une marge de fin ou de début si nécessaire.
 
Vous retrouverez le ou les programmes enregistrés dans les services sur la section enregistrement. En quelques clics vous pouvez mettre des filtres si vous cumulez beaucoup de programmes pour vous y retrouver.
 
Pour la mise en pause d’un direct l’action est simple il suffira d’appuyer sur le bouton play/pause de la télécommande, toutefois attention si vous changez de chaîne il n’y a pas de filet de rattrapage pour le moment et vous aurez perdu le différé.
 

Rappelons qu’il n’est pas possible de regarder un enregistrement autre part que sur la Bbox Miami, nous avons même testé de le lire sur une autre Bbox Miami cela n’a pas été possible pour des raisons de cryptage propre à chaque Bbox Miami.

• Médiacenter

Alors disons le franchement nous l’attendions au tournant, il est vrai que sur la Bbox sensation le nombre de fichiers compatibles étant trop limité que cela devenait parfois une frustration sans parler parfois des blocages inexpliqués en cours de lecture. Donc nous avons particulièrement pris le temps d”éprouver cette fonction avec des films, des séries ou des documentaires.
Nous avons testé sur trois configurations :
  • Notre PC
  • Une clé USB et SD-CARD branchées sur la Bbox Miami
  • Notre NAS
 
Pour commencer rappelons que la Bbox Miami embarque VLC en natif, cependant lorsque l’on branche un ordinateur en DLNA pour qu’il soit reconnu le lecteur VLC est désactivé (Selon le support VLC, ce dernier ne fait pas de prise en charge du DLNA).
 
Toutefois nous avons pu lire nos fichiers vidéo sans aucun souci (principalement MKV et AVI), faire des diaporamas de photos. Nous n’avons pas essayé la musique sur fichier mais il n’y a pas de raison que cela ne fonctionne pas. Nous apprécions là encore la réactivité de l’interface. Nous n’avons pas connu de plantage durant le test du mediacenter de Bouygues Télécom. Nous cherchons toutefois des fichiers (pour un prêt) .srt qui sont difficilement lisibles ou supportés, nous n’en possédons pas.

Nous avons également utilisé l’application Plex (basée sur XBMC), passé le stade de la configuration un peu laborieuse sur le NAS, l’interface est vraiment superbe sur la Bbox Miami toutefois le cast nous a posé quelques soucis quand nous voulions pousser une vidéo depuis notre smartphone ou tablette. Par ailleurs l’application Plex a encore quelques défauts de jeunesse, mais là ce n’est pas la faute de la Bbox Miami.

• Gaming

Les applications de jeux sont de la partie dans le store, un partenariat avec Gameloft aussi a permis de d’optimiser l’expérience et bien que je ne suis pas un grand joueur certains jeux comme “Moi moche et méchant” m’ont fait penser aux grands jeux de nintendo ou sega, l’affichage suit tout est fluide. Les quelques parties m’ont bien amusé, on aura peut-être l’occasion dans l’année de vous surprendre à ce sujet pour approfondir les tests et la potentialité de la Miami sur le jeu qui a toute sa place comme sur une console familiale.

• Chromecast

La Bbox Miami intègre cette fonction un peu magique, de pousser votre contenu sur votre TV pour certaines applications (Youtube, Netflix, Plex etc…) La version actuelle de l’android 4.2 ne permet d’avoir qu’une partie de ce service et à l’usage ça se sent, beaucoup d’échecs depuis le passage des produits Apple sous iOS 8 et sous android c’est mieux mais reste encore perfectible. Nous en avons parlé aux équipes de développement qui nous assurent que tout rentrera dans l’ordre très vite lors du passage sous Lollipop 5.0 et permettra une compatibilité 100% et sans problème de reconnaissance, l’actuelle fonction cast embarquée n’est qu’une base partielle utilisant cette fonction, donc sur ce point nous pouvons être assez confiants.


► Bluetooth

La Bbox Miami va vous permettre de brancher n’importe quel équipement bluetooth, casque, enceinte, gamepad, clavier etc…
Elle permet de libérer la contrainte filaire mais aussi de multiplier l’exploitation de cette Bbox Miami.

► Conclusion

 

 

POINTS FORTSPOINTS FAIBLES
Boîtier compactTélécommande fournie
Simplicité d’installationVoyant lumineux faible (LED) 
Interface fluide et ergonomiquePas de témoins lumineux (LED) rouge en OFF
Personnalisation avec les applicationsAbsence d’un stockage interne plus important
Moteur de rechercheApplication télécommande virtuelle non compatible sur WindowsPhone
chaînes en bas débit pour les lignes longuesNon compatible réseau Câble/THD
Application télécommande virtuelle
Notre expérience a débuté il y a trois mois environs, nous avons vu des bugs, mais nous avons surtout vu que la plupart sont corrigés, nous avons sollicité la hotline qui est d’une efficacité et d’un professionnalisme incroyables, lorsque nous ne trouvions pas de solutions.
 
Cependant nous pensons que vous en trouverez quelques uns encore, mais soyez rassurés l’opérateur ne chôme pas et enchaîne les mises à jour.
 
Globalement le service est stable, l’interface ne nous a jamais fait défaut, et on a vu les améliorations et stabilité au fur et à mesure du temps.
 
Ce que l’on retient pour notre part, c’est qu’au début l’interface noir et blanc on trouvait ça monotone, mais la réactivité, l’ergonomie et la richesse nous ont vite fait oublier l’absence de couleur pour nous qui avons testé les interfaces de tous les FAI actuellement disponibles, Bbox Miami se place un cran au dessus et pourrait passer de deux crans en ajoutant rapidement des fonctions de confort supplémentaires.
 

Pour autant devez vous céder aux sirènes de la nouveauté ?

Si vous êtes du genre que tout doit être parfait avec quasiment zéro défaut il vaut mieux patienter mars ou avril, si vous aimez l’innovation, mais vous acceptez que le produit puisse encore présenter de légers bugs non bloquants vous pouvez y aller.
 
Cette Bbox Miami se place t’elle au dessus des autres Box TV du marché ?
 
Très clairement oui, si vous aimez la multifonctionnalité et avoir un couteau suisse en guise de TV, on ne peut rêver mieux et la compacité du boiter est aussi un grand plus finalement.
 
Nous avons définitivement adopté le boîtier et nous ne reviendrons pas sur une autre box qui fait partie pour nous du passé et de l’ancienne école. La Bbox Miami a réussi avec une grande simplicité finalement, en s’alliant avec de très bon partenaires à ringardiser ce qui était déjà disponible, sans tomber dans la surenchère technologique pour autant, les quelques points faibles ne sont pas un frein et certains de ces points pourraient être d’ailleurs revus suites à nos échanges.

Pour signaler une erreur dans l’article, surlignez le passage en question et pressez les touches Ctrl+Entrée de votre clavier.