Martin Bouygues devient l’arbitre des discussions entre TF1 et les opérateurs. En effet, le propriétaire de Bouygues Télécom, est aussi le propriétaire de TF1. Sa position dans le conflit entre TF1 et les opérateurs est donc compliquée.

Même si la position de Martin Bouygues est compliquée, il a annoncé lors de l’assemblée générale des actionnaires de l’opérateur, qu’il plaidait en faveur de TF1. En effet, depuis déjà quelques mois, une histoire agite le PAF puisque la chaine de télé TF1 veut faire payer les opérateurs pour la diffusion de ses programmes, jusqu’ici gratuite.

Martin Bouygues optimiste

En revanche, M. Bouygues a aussi annoncé qu’il n’y aurait aucun favoritisme entre les deux groupes, ce qui serait “contraire à la loi et à la morale”. Selon lui, la demande de TF1 est légitime et il est tout à fait normal que le groupe demande un effort à “Goliath Telecom”. Il comprend aussi que la situation actuelle est confortable pour les opérateurs, qui diffusent la chaine gratuitement, mais selon lui “il faut que tout le monde soit raisonnable. La situation française est atypique par rapport au reste du monde, il est normal de revenir dans la normalité.” a t-il expliqué au journal LesEchos.  Il a donc expliqué qu’il aurait un jugement le plus équitable possible et qu’il est optimiste pour la suite des événements.

Rappelons que le groupe TF1 (TF1, LCI, TMC…) menace de couper le signal dès le 1er mai, sur les interfaces WEB, et applications mobiles puis dans un second temps sur les décodeurs des opérateurs, en cas de non paiement de la part des opérateurs). Or, actuellement 55% des Français regardent leurs programmes favoris autrement que par le biais de la TNT. En revanche, le propriétaire des deux groupes ironise en expliquant que si l’on ne paye pas un service, c’est que l’on estime qu’il ne nous est pas utile et donc que s’il ne nous l’avons plus, ce n’est pas un souci. Dans le cas contraire, c’est normal de payer pour ce service selon lui, car nous en tirons un profit.

Une coupure pas si immédiate

De plus, les fans de TF1 n’ont pas à s’inquiéter dans l’immédiat car seul les opérateurs ont la possibilité de couper le signal et que donc, TF1 devrait faire intervenir le CSA pour les forcer à le faire.

Martin Bouygues voit donc les choses positivement, ce qui n’est pas le cas de Stéphane Richard, le PDG d’Orange. Très énervé envers TF1, il a montré son doute dans le fait que TF1 puisse couper effectivement le signal. En effet, selon lui, le groupe ne pourrait se passer de 25% des audiences.

Martin Bouygues a insisté en ajoutant que les opérateurs faisaient beaucoup de bénéfices et qu’il était normal de rémunérer TF1 pour la production de contenus.

Pour signaler une erreur dans l’article, surlignez le passage en question et pressez les touches Ctrl+Entrée de votre clavier.