Bouygues Telecom ouvert à un retour à trois opérateurs. Ce matin, l’opérateur a présenté ses performances commerciales et financières pour le premier semestre de l’année. Le PDG du groupe, Martin Bouygues en a profité pour déclarer qu’il était ouvert à la consolidation du secteur.

Selon l’agence de presse Reuters, le PDG de Bouygues a déclaré ce jeudi que le groupe se montrait « ouvert aux opportunités de consolidation du marché français des télécoms« . En revanche, aucune discussion entre les opérateurs ne pourra avoir lieu avant 2019. En effet, l’ARCEP, le gendarme des télécoms vient de lancer au début du mois d’Août, le processus de réattribution  des fréquences mobiles, prévu dans l’accord « New Deal » signé entre les opérateurs et le gouvernement. Martin Bouygues a donc expliqué que les opérateurs avaient pour obligation de ne pas discuter entre eux pendant ce processus qui durera 5 mois.

Rappelons que les quatre opérateurs avaient dores et déjà, à de multiples reprises, lancé des discussions pour un retour à trois opérateurs, sans succès. Le PDG de Bouygues a également confirmé avoir fait une « tentative d’approche » au printemps vers un autre acteur, qu’il n’a pas souhaité nommer.

Martin Bouygues avait rencontré fin mai Patrick Drahi, le fondateur d’Altice (maison mère de SFR) dans le but d’évoquer un possible rachat de l’opérateur par Bouygues. P. Drahi avait alors rapidement décliné la proposition.

Pour signaler une erreur dans l’article, surlignez le passage en question et pressez les touches Ctrl+Entrée de votre clavier.