L’Arcep lance une plateforme d’alerte des dysfonctionnements : Le gendarme de télécoms vient de dévoiler aujourd’hui sa plateforme de signalement des dysfonctionnements rencontrés par les particuliers, collectivités ou entreprises avec leurs opérateurs fixe, mobile et même postal.

En effet, le président de l’ARCEP, Sébastien Soriano a présenté ce matin la nouvelle plateforme “J’alerte l’Arcep. Cet espace de signalement est donc selon ce dernier, un moyen de chambouler la régulation des télécoms. Il permettra en réalité aux particuliers, entreprises ou collectivités de signaler les dysfonctionnements qu’ils peuvent rencontrer dans leurs relations avec les opérateurs fixes, mobiles, internet et postaux. Ce dysfonctionnement peut être un problème technique, par exemple lié à l’usage d’un réseau mobile, mais aussi un problème de facturation comme le fait d’être facturé alors que le contrat a été résilié. Il peut aussi s’agir par exemple d’un problème de raccordement à la fibre.

Lorsqu’un client rapporte un problème, il peut donc désigner l’opérateur concerné et joindre une photo mais aussi partager son alerte sur les réseaux sociaux. Des fiches-conseils de l’Arcep correspondant au problème rencontré seront également proposées.

Ces alertes sur la nouvelle plateforme de l’Arcep ne permettront pas pour les clients d’avoir un suivi personnalisé de leur problème. Elles permettront plutôt à l’Arcep de “quantifier les dysfonctionnements, et à mieux cibler son action auprès des opérateurs fixes, mobiles, internet et postaux “. L’Arcep y voit donc un moyen pour inciter les opérateurs à améliorer leurs services et développer leurs réseaux. C’est donc un moyen d’améliorer le fonctionnement du marché des opérateurs télécoms et pour ces derniers, de se différencier par la qualité de service, sans uniquement passer par les tarifs des offres. Sur le site du nouveau service, l’Arcep indique que “Alerter l’Arcep, c’est faire peser votre expérience d’utilisateur dans la régulation du marché par l’Etat, pour inciter les opérateurs à améliorer leurs services et à développer leurs réseaux“.

Dans un tweet, l’Arcep indique notamment  que “L’ambition de #jalertelarcep : ubériser les opérateurs télécoms pour avoir directement l’info sur le ressenti des utilisateurs et pouvoir agir sur le marché pour corriger le tir”.

Pour signaler une erreur dans l’article, surlignez le passage en question et pressez les touches Ctrl+Entrée de votre clavier.