L’éventuelle sortie de Bouygues d’Alstom profitable pour Bouygues Telecom : Si Bouygues devait sortir du capital d’Alstom, suite à l’accord Alstom-Siemens annoncé le 26 septembre dernier, Bouygues Telecom pourrait profiter de la possible revente de ses actions.

En effet, le groupe Bouygues possède aujourd’hui 28,2% du capital d’Alstom, soit 62,1 millions d’actions. Or,  l’opération de rapprochement Alstom-Siemens annoncée mardi 26 septembre prévoit de généreuses compensations pour les détenteurs d’actions de la partie française qui vont être diluées. Le directeur financier de Bouygues a donc déclaré au journal LaTribune, “Si nous étions vendeurs, je dis bien ‘si’, nous utiliserions en priorité les ressources pour soutenir nos trois secteurs d’activité”.

En revanche, le groupe Bouygues a assuré qu’il conserverait tous ses titres d’Alstom jusqu’à la prochaine assemblée générale, au plus tard le 31 juillet 2018, qui doit donc se prononcer sur le projet. Le directeur financier de Bouygues, Philippe Marien, a déclaré qu’aucune décision n’avait encore été prise.

Il a également expliqué que c’était la première fois depuis longtemps que les trois secteurs du groupe (Télécoms, BTP et médias) étaient porteurs et que l’ajout de branches supplémentaire n’y était pas nécessaire. En effet, le secteur du BTP profite d’un besoin croissant en urbanisation, d’infrastructures de transport ou encore d’énergie tandis que le secteur des télécoms profite d’une croissance très importante de la data en téléphonie mobile. Le secteur des médias est lui aussi en plutôt bonne santé avec une demande importante de nouveaux contenus.

Pour finir, Philippe Marien a déclaré qu’avec le mariage Alstom-Siemens Mobility, on créerait “un champion capable de concurrencer  la terre entière”.

Pour signaler une erreur dans l’article, surlignez le passage en question et pressez les touches Ctrl+Entrée de votre clavier.